20 mars 2012

POLITICO-GLADIATEURS dans l'arène !


Pugnate !!!  

Que veut dire Pugnate ? « Battez-vous ! » en latin.  C'est ce que criaient les arbitres pour donner le départ lors de combats de gladiateurs.  Et si je m’enthousiasme tant à hurler « Pugnate !!! » de toutes mes forces ce matin c’est parce que nos gladiateurs politiques se sont décidés à commencer le combat avant même que nous ayons eu le temps de donner le départ.

Ni une ni deux, à force de se faire titiller, SAJ fini par nous montrer qu’il en a encore dans le ventre. Il faut le dire, il a du mordant niveau discours assassins. 65 000 familles en situation précaire à cause de l'endettement, l'augmentation du prix de l'eau, « sityasyon pe vinn grav » et nostalgie des jours de sa gloire en tant que Premier Ministre. Voilà comment on descend dans l'arène un pied avant l'autre. 

Les coups envoyés par le Président de la République au sujet du bilan de son gouvernement sont cinglants, presque sanglants même !  Et celui qu’ils visent n’en démord pas.  On dirait que Navin Ramgoolam n’attendait que ça... pour pouvoir dire de son très estimé Président de la République qu’il est trop vieux pour savoir ce qu’il dit ; en gros, qu'il serait sénile.

Pugnate !!!  Le combat a bel et bien commencé !

Et pour que ce soit un vrai combat de gladiateurs, il ne faut pas seulement avoir des gladiateurs prêts à en découdre au milieu de l’arène... Car les gladiateurs à eux seuls ne suffisent pas. Il faut aussi un public ! Un public en folie, une foule en délire !

Oui, vous, nous, sommes des petits, enfin… des grands vicieux ! Dans tout ce ramdam, nous sommes le public sadique des arènes de Rome.  Tout comme eux attendaient le premier coup qui ferait gicler le sang sur le sable chaud, nous attendons la lettre de démission.  On veut voir qui arrivera à se relever en premier, qui mettra son adversaire K.O., qui, oh mais qui deviendra le nouvel héros de l’arène !  Et chez nous à maurice, on appelle ça « manz pistas get sinema »