26 octobre 2011

L'incertitude post-révolutionnaire

Entre fondamentalisme inné et démocratie importée…

Le visage ensanglanté du guide libyen quelques minutes avant sa mort restera, sans le moindre doute, gravé dans la conscience collective comme un des symboles historiques du printemps arabe 2010-2011. Tué des mains du peuple qu’il avait torturé et défié, Mouammar Kadhafi laisse la Libye dans un désarroi politique. Un pays « libéré » de plus qui rejoint la liste des peuples perdus, en quête d’alternative.

18 octobre 2011

De quoi parlementer dans la cour de récré

Ces deux dernières semaines, ils ont tout fait pour essayer de bien préparer leur rentrée. Les parlementaires ont couru les boutiques pour se trouver les bons lexiques de compliments, de piques et de paraboles. Ils ont aussi tenté de renouer les liens avec leurs meilleurs ennemis. Uniformes de pingouin repassés, cartables à scandales en main, ils sont, semble-t-il, fin prêts à retrouver les bancs roses orangés de notre assemblée bien aimée après de longues et tumultueuses vacances pas si méritées…

11 octobre 2011

Une pomme sans son Jobs

Apple est laissée orpheline après le décès de Steve Jobs, son cofondateur. La première fois que celui-ci s’était éloigné – puisque évincé en 1985 – de sa pomme préférée, les chiffres de la compagnie avaient connu un triste sort. Qu’en sera-t-il cette fois-ci ? Apple peut-elle survivre au départ de son génie ? La question est sur toutes les lèvres. Les spéculations aussi…

08 octobre 2011

Jobs, l'alter-capitaliste...

Il nous a quitté à cinquante-six ans ce cinq octobre laissant sur notre quotidien, une trace indélébile. Steven Paul Jobs, celui qui a été donné pour adoption à cause de ses origines mixtes mal acceptées, celui qui n’a passé qu’une année sur les bancs de l’université, l’autodidacte qui a fait plus qu’innover en ses deux séjours à la compagnie Apple – qu’il a fondée -, a non seulement révolutionner la technologie mais a surtout inventé une autre manière de faire le capitalisme.

03 octobre 2011

Peuple, rendors-toi!

Vue d’en haut, la Terre est bleue et j’aime à croire que l’île Maurice est un point grisonnant tant cela grouille sur les 1 865 km2 ici-bas.