31 décembre 2010

Vingt dix tire sa révérence...

2010 tire sa révérence et dès demain, lui, elle, toi et moi ferons face à la nouvelle année : 2011.

Pour résumer mon vingt dix en un paragraphe assez imagé, je dirais qu’après avoir bien planté les choux à la mode de chez moi, j’ai eu des gros problèmes dans ma plantation, cela a mis du temps à pousser.  La récolte vient juste de commencer; et déjà, les vecteurs de virus mortels surplombent mes champs.

Bien sûr, j’ai aussi appris à plein de monde tout tout tout… sur le zizi.

 J’ai énervé des gens, j’ai fait de très belles rencontres, redécouvert des amis et des ennemis sous de nouveaux angles, j’ai été très ambitieux et têtu, je me suis donné les moyens de mes ambitions en me cassant quelques dents au passage.

2011 ne présage rien. Je continuerai donc à me frayer un petit chemin, carpe diem.

J’attends toujours de rencontrer la personne suffisamment débile pour exciter mes méninges plus que mon pantalon.  Recherche active d’un yin pour le yang, d’une lunette pour la toilette, de lubrifiant pour la capote…

A part cela, j’ai eu un premier job (…) et un deuxième.  J’ai dix-huit piges et je me réveille tous les matins avec l’envie de découvrir ce que me réserve ma journée de boulot car je fais un truc qui me plaît.  Et en 20!!, il va y avir du sport!

Et puis, dans quelques jours j’aurai un an de plus.  J’ai toujours aussi peur de vieillir mal, de finir pseudo intellectuel, de me croire la science infuse et  la sagesse acquise. Je travaille dur pour rester enfant, ado et adulte toute ma vie histoire de ne jamais devenir enn ti l’esprit en gogott.

Je me souhaite une très bonne année, en espérant rester toujours aussi beau, génial, capable, sûr de moi et pessimiste angoissé tout en gardant ma tête sur mes épaules.

Oh et euh bonne année à vous aussi…

xoxo