25 juin 2010

Une année de MetroLife7

Cela fait un an depuis que j'ai commencé à bloguer, un an et un mois depuis que j'ai commencé à YouTuber. Une année à metroboyiser la toile, à l'arranger à ma sauce.  Une année de MetroLife7 qui m'a certainement apporté pas mal de choses...


Mon premier article blog était un copier coller d'un article qui parle de mon "anti conformisme" et que j'avais écrit sur Facebook quelques jours plus tôt. Le second était à la mort de Michael Jackson.  Les autres ont suivis et j'ai commenté comme bon me semblait les phénomènes, évènements et personnes ayant attiré mon attention.  Le but était de créer une plate-forme pour exprimer mon avis, point barre.  A l'époque, je ne connaissais aucun blog mauricien.  But atteint, exercice établi.

La première vidéo que j'ai publiée sur YouTube est une première partie - dont s'en n'est suivie aucune autres parties (lol) - d'un montage de vacances à Rodrigues.  Le but de faire des vidéos sur YouTube était de me trouver un "creative outlet", de faire joujou avec la caméra, l'image dans tous les sens du terme, les logiciels et les gens - ceux qui regardent.  A l'époque, je ne connaissais aucune "YouTube star", je voulais vraiment me fabriquer mon espace pour créer.  But atteint, exercice établi.

En un an, j'ai surtout rencontré du beau monde, de manière virtuelle et/ou réelle. Je me suis fait des connaissances, des camarades, des amis et de très bons amis.

D'un autre côté, si je souhaitais grandir à travers des débats d'idées sur mon blog, c'est râté! Beaucoup de mes commentateurs ont le talent de tordre mes propos et les avaler de travers.  Ils aiment aussi jouer à "si tu ne penses pas comme moi, c'est que t'es débile".  Essayer d'être constructif avec tout ça ne m'est pas possible.

Côté vidéos, il y a tous ceux qui résident à l'étranger et qui ont découvert mes vidéos en cliquant le nom d'un endroit à Maurice sur Google ou sur Youtube.  Ceux qui m'ont fait réalisé encore plus la chance que j'ai d'être à Maurice et qu'il faut que j'en profite.

Et puis, blog ou Youtube, il y a les trolls, les haters...  Eux, sont funs!  C'est une catégorie de fans avant tout (avec ou sans cervelle mais on s'en fout).  A vrai dire, la MetroLife a quelque part commencé avec une envie de trouver du sang neuf côté "haters".  On terminera donc en concluant que sur ce plan aussi, le but est atteint et l'exercice établi.

L'expression est, comme vous l'avez peut-être constaté, plus que primordial à mes yeux.  C'est ce qui m'aide à alléger un peu l'oppression qui pèse de manière omniprésente sur cette planète.  La société d'hier comme celle d'aujourd'hui a besoin d'enfermer les gens dans des clichés, des stéréotypes, des codes, des "valeurs" qui engendrent une grosse hypocrisie, un réflexe de se mentir à soi pour mieux s'accepter.

Je n'ai pas l'intention de m'en aller d'aussitôt, je continue à créer, à générer, à innover, à oser, je commence même de nouvelles aventures...  Une chose est sûre, les Médias Sociaux représentent l'endroit où je suis le plus à l'aise après mon lit et les endroits avec des grands miroirs (et moi devant les miroirs forcément)!!!

Entre les pseudo-intellectuels et les pseudos-désintéressés, il vaut mieux être con et égocentrique.

Bon Metroversaire à moi :-D

xoxo

P.S. On peut faire pas mal de choses sur un lit.