16 janvier 2017

La vingtaine insolente

Il a vingt et quelques années. Il marche d’un pas assuré, la tête légèrement relevée. Il a le regard doux mais franc de l’homme auquel il rêvait, de l’homme qu’il est. Il a dans les yeux un mystérieux sourire des grands jours, tous les jours. Il est, dirait-elle, « beau comme un enfant, fort comme un homme ».

25 décembre 2016

Loin des écrans de fumée...

Seul, avec lui, seul, son arbre, seul, son lagon et l'immensité de l'Existence...

25 juillet 2016

Breuvage du tapage

QUAND
Une réclame d’un abject breuvage
Se fait mère de bien des tapages
Pour ceux qu’elle charme
Par ceux qu’elle choque

11 décembre 2014

Je suis resté chez moi

ELECTIONS GENERALES 2014


Une foule immense inonde l’aire de stationnement pour taxis à Beau-Bassin. Sur une scène dont la largeur me semble tout bonnement interminable, les orateurs se suivent et suscitent l’un après l’autre l’enthousiasme de leur auditoire. Cette marée humaine vibre à l’unisson et fait retentir mon cœur. Mon seul souvenir, intact et intense, des élections générales de 1995 réside en ces images grisantes d’un meeting politique. C’était ma première campagne électorale. J’en étais un témoin actif. J’avais trois ans.


01 janvier 2014

They'll call it luck...

Choices.
You’ll make them for you, despite all opposition.
They’ll call them greed, not well thought, ignorant or arrogant.

Passion.
You’ll direct all your energy towards it. You won't count the hours.
They’ll call it work. They’ll call you over zealous.

Details.
You'll make them matter.
They'll call them fuss.

Self.
You’ll respect it and will strive to learn to value it.
They’ll fear it, crush it.

Serenity.
You’ll find it within you.
They’ll find it condescending.


Success.
You’ll be there candidly.

They'll watch offensively.

You’ll call it a process.
They’ll call it luck.